Rechercher
  • ericgirard6

Exemple de constat - rapport d'Inspection en bâtiment JE

Lors de notre inspection, nous avons noté la présence de conduits d'alimentation en eau en polybutylène (poly-b) gris. Ce produit a été largement utilisé en tant que conduit d'alimentation pour l'eau potable au Canada au début des années 1980 jusqu'en 1998. Ce produit était beaucoup moins dispendieux que le cuivre et plus facile d'installation. De plus, il était plus souple et moins bruyant.

Plusieurs problèmes de fuite ont été dénoncés sur ces systèmes, car les tuyaux se détérioraient sous l’action du chlore contenu dans l’eau potable. Les fuites, à répétition, survenaient aux joints (principalement les raccords en plastique - acétal) et parfois ailleurs le long des tuyaux. Au contact du chlore, les raccords de plastique en acétal se désagrégeaient provoquant des fuites dans les murs et les plafonds. Plus la présence de chlore était importante dans l’eau, plus la réaction était grande et rapide.

La concentration de chlore dans l'eau étant plus élevée aux États-Unis, de nombreux cas de fuites aux joints et parfois ailleurs le long des tuyaux ont été signalés. Un recours collectif de près d'un milliard de dollars a eu lieu aux États-Unis. Au Québec, le recours collectif, entrepris en 1998, a fait l'objet d'un règlement en 2004, dans lequel une procédure de réclamation a été instituée pour les propriétaires concernés. La date limite de réclamation était fixée au 18 juin 2005.

Nous vous recommandons de consulter la littérature de l'Association des consommateurs pour la qualité dans la construction (ACQC) à ce sujet. Nous vous recommandons aussi de contacter votre assureur afin de vérifier sa politique concernant l’assurance de bâtiment munis de conduit de distribution en poly-b. Nous vous recommandons aussi d'obtenir l'avis d'un maître plombier concernant ce type de conduits. Certaines compagnie peuvent aussi exiger des vérifications plus poussées par un plombier licencié.



3 vues0 commentaire